La langue des oiseaux

Un bon jardinier est un jardinier sachant cohabiter avec les chasseurs d’insectes ! Pour que le jardin soit un lieu où l’homme, flore et faune soient en parfaite harmonie, chacun doit intégrer l’autre dans cet environnement privilégié.

Pour une installation optimale d’un nichoir : quelques conseils primordiaux à respecter.

Mieux vaut l’installer :

  • Avant février : car c’est le mois durant lequel la plupart des oiseaux commencent à nicher
  • Face à l’est ou au sud : éviter l’installation en plein soleil
  • Assez haut : il faut qu’il soit situé au moins à 1,80 m de hauteur et doit être suspendu de préférence au dessus du vide. Attention aux prédateurs et à ne pas l’installer avec une branche à proximité du trou d’envol ! Évitez également les baguettes d’envol.
  • En toute sécurité : pensez à installer une fixation solide, évitez les clous !
  • En bois brut : si possible non peint ni raboté car le bois lisse ne convient pas aux oiseaux. Évitez le contreplaqué !

Le type de nichoir, ainsi que le diamètre du trou d’envol, variera selon les espèces d’oiseaux.

Voici un panel non exhaustif des spécificités des nichoirs correspondant à certaines espèces en particulier :

  • Les mésanges : elles commencent à nicher dès janvier ; Trou d’envol entre 25 et 28 millimètres. Pour les mésanges charbonnières, le trou doit être de 30 à 32 mm.
  • Le moineau friquet : trou de 32 à 35 mm. L’abri doit avoir un plancher carré de 15 cm de côté.
  • La sittelle : trou de 40 à 45 mm. Le nichoir doit être installé dans un site à l’abri.
  • La chouette chevêche : trou de 71 mm. avec une profondeur de 30 cm sous ce dernier. Le plancher doit être de 30 cm par 30 cm.
  • Le rouge-gorge, le troglodyte mignon, le gobe-mouches gris, le rouge-queue noir, la bergeronnette grise, la bergeronnette des ruisseaux : favoriser l’installation d’un nichoir semi-ouvert, si possible sur un mur au calme, à une hauteur située entre 1,50 et 3 mètres.
  • Le martinet : nichoir particulier, de forme rectangulaire, à installer en dessous d’un rebord de toit. L’entrée de 6 cm se fait à l’arrière.
  • Le grimpereau : nichoir de forme triangulaire, la pointe située en bas. L’entrée se situe sur le côté et en haut.
  • L’hirondelle : nichoir de forme semi-circulaire, à installer sur le mur en dessous d’un rebord de toit.
  • La chouette hulotte : nichoir cheminée à installer en hauteur dans un arbre.

Pour aider ces oiseaux, vous pouvez également répandre des éléments tels des copeaux, de la mousse, de la paille, de la sciure, des bouts d’écorce et du foin à proximité de leur futur abri.

Équiper sa maison à prix pas chers
Faire un compost de qualité : Pourquoi, quand et comment ? (Partie 1)