Le paillage pour tous

Le paillage est un geste à adopter très vite, au même titre que l’arrosage ! Quelles sont les bonnes raisons pour pailler, quels bienfaits le paillage apporte t-il au sol, que faut-il pailler et avec quels matériaux… toutes les réponses ici !


Pourquoi doit-on pailler ?

  • Pour mieux conserver l’eau présente dans votre sol ! L’eau était l’or bleu de vos plantes, il est donc primordial de la préserver. Le paillage agit comme obstacle physique et permet de ralentir l’évaporation naturelle du sol ou l’assèchement de la terre.
  • Pour protéger votre terre de l’érosion – conséquence de la pluie et du vent.
  • Pour éviter la pousse des mauvaises herbes ! Grâce au paillage, ces dernières auront en effet bien plus de mal à germer et seront moins tenaces sur la durée.
  • Pour apporter de bons éléments nutritifs à votre terre – dans le cas où votre paillage soit composé de matières organiques qui se décomposeront avec le temps.
  • Pour prévenir la création d’une « croûte de battance », donc la désagrégation de votre sol, se formant en surface sous l’action de fortes pluies.
  • Pour donner une certaine constance thermique à votre sol et aux racines. Ainsi il n’y aura pas de brusques changements de température et votre sol ne subira pas le fort réchauffement de l’été et le refroidissement de la nuit.

Pailler ou ne pas pailler, telle est la question.

Que doit-on pailler ?

  • Les jardinières et les plantes en pot attachées aux barrières ou aux rambardes de vos fenêtres : paillez de préférence avec des matériaux plutôt fins.
  • Le pied des jeunes haies.
  • Les succulentes et les plantes de rocailles : favorisez un paillage minéral.
  • Les arbustes ou les plantes vivaces fraîchement plantées.
  • Les arbres fruitiers et les petits fruitiers : paillez-les sur tout le rang ou à l’aplomb de leur ramure.
  • Les légumes qui restent en place longtemps comme les choux, les artichauts etc.

Que doit-on éviter de pailler ?

  • Les bulbes : tulipes, crocus, cannas, dahlias, narcisses, échalotes, oignons, ail etc. qui préfèrent les sols à terre sèche plutôt qu’humide.
  • Certains légumes du potager : les navets, les radis…

Quels matériaux utiliser pour pailler ?

  • La paille : elle a une durée de vie de 6 mois et doit être utilisée pour les légumes volumineux comme les choux et artichauts.
  • Les écorces de pin : peut s’utiliser sur les plantes de terre acide et les allées, mais pas sur les arbustes ni les rosiers qui végètent. Son avantage : sa durée de vie de 10 à 20 ans.
  • Les paillettes de lin : matériaux très fins allégeant les sols lourds et qui s’utilisent sur tout. D’une durée de vie d’environ 6 mois à 1 an, les paillettes de lin doivent être paillées en couche de 5 cm.
  • Les paillettes de chanvre : tout comme celles de lin, elles peuvent être utilisées sur tous les sols, leur pH étant neutre, également à étaler en couche de 5 cm. Durée de vie d’un an.
  • Le compost : paillage qui peut s’utiliser sur tout sauf les plantes de rocaille et les bulbes. Ce matériau dure environ 4 mois et est à déposer très mûr en couche de 10 cm. Voir dans le blog les deux articles dédiés au compost : « Faire un compost de qualité ».

Favorisez des produits de paillage d’origine naturelle lorsque vous les achèterez dans le commerce.

Humidité stagnante et hiver, un bien mauvais ménage
L’élagage : le relooking des arbres