Quand faut-il mettre de l’engrais sur le gazon ?

engrais

Pour profiter d’une pelouse belle et en bonne santé, il va falloir lui offrir des conditions optimales de croissance. En effet, elle requiert un apport en nutriments opportun et approprié et il est possible de lui en apporter en la fertilisant. Pour ce faire, l’application d’un engrais adéquat constitue un point de départ idéal. Dans ce contexte, quand étendre de l’engrais sur son gazon ?

Les périodes de fertilisation

Au cours de l’année, le nombre de fertilisations utile dépend de multiples facteurs, tels que la richesse du sol, l’ensoleillement et la fréquence de piétinements. Par conséquent, il est fort probable que vous ayez besoin d’engrais gazon entre une à quatre fois par année. Il est important de souligner que la période de fertilisation la plus importante correspond sans doute à celle du printemps. En effet, l’heure est au réveil des pousses de graminées qui ont été dépourvues de nutriments durant l’hiver. En optant pour un engrais riche en azote sur votre pelouse, vous offrez la possibilité aux pousses de prendre rapidement de la vigueur dès leur apparition. En fonction de votre région, le moment parfait serait entre mi-avril et mi-mai au cours de chaque année.

Plus la saison estivale avance, plus le sol où votre gazon pousse aura tendance à s’appauvrir. C’est la raison pour laquelle il est vivement recommandé de le fertiliser une ou deux fois au cours de l’été. Dans le cas d’un gazon ornemental, une seule fertilisation suffit généralement (en Juillet). En revanche, si la pelouse subit de fréquents passages (terrain de jeux, soirées de barbecues, etc.), mieux vaut appliquer l’engrais en Juin puis en Août. Le même principe s’applique pour les gazons qui poussent uniquement à l’ombre. À noter que cette fertilisation permet de bien préserver la vigueur et la couleur de l’herbe. Pour finir, une dernière fertilisation en période d’automne, peut aider grandement votre gazon à se préparer pour les rudes conditions de l’hiver. Pour cela, un engrais riche en potassium permet d’accroître la résistance au gel. C’est la raison pour laquelle il s’avère idéal pour les zones passantes.

Les aspects à prendre en compte

Si vous procédez à l’ensemencement de votre gazon, il est préférable d’user d’un engrais de départ spécialement conçu pour cet usage. Cela va contribuer grandement à la croissance des pousses lors des premières semaines sans pour autant les alourdir. D’autre part, le nombre de fois où vous allez devoir étendre de l’engrais gazon pendant l’année dépend aussi de la richesse du sol. En effet, si le sol est déjà pourvu d’une grande quantité de nutriments, vous n’avez pas besoin d’en ajouter. Par contre, si votre sol ne retient pas convenablement les nutriments et l’humidité, il est crucial de le fertiliser.

Par contre, si vous optez pour un engrais artificiel qui agit lentement, les nutriments vont être libérés de façon graduelle et durant de nombreuses semaines dans le sol. À l’inverse, si vous préférez les méthodes de fertilisation biologiques telles que l’herbicyclage, le compostage ou le fumier, il va falloir en appliquer plus fréquemment vu que l’apport en nutriments sera de courte durée. Pour finir, si vous ressentez une certaine difficulté à définir les besoins de votre pelouse en terme d’engrais, n’hésitez pas à faire appel à une entreprise spécialisée afin de sélectionner l’engrais adéquat ainsi que les périodes propices d’application.

Les facteurs décisifs pour la réussite de la fertilisation

En général, la fréquence idéale de fertilisation correspond à trois fois par an, plus précisément une fois par saison hormis l’hiver. Durant la saison froide, laissez la pelouse tranquille. Outre la fréquence, deux facteurs restent décisifs pour le succès de la fertilisation à savoir la répartition et le dosage.  En tenant compte de ces deux critères, vous allez fournir régulièrement et parfaitement tous les nutriments nécessaires. Pour demeurer joliment vert et dense, votre gazon doit bénéficier d’un dosage correct et d’un épandage régulier. En effet, aucun effet ne sera constaté si vous employez trop peu d’engrais. Votre herbe poussera peu et restera jaune. En revanche, un dosage trop élevé favorisera la croissance par à-coups. Et si vous dépassez massivement la quantité conseillée, vous risquez de brûler les graminées. Enfin, un épandage irrégulier génère des taches jaunes dans tous les endroits où la pelouse n’a pas reçu une quantité suffisante d’engrais.

Comme épandre correctement l’engrais pour gazon ?

Pour épandre votre gazon, vous pouvez vous servir de votre main ou d’un épandeur d’engrais. Si vous le faites manuellement, il convient d’épandre la première moitié de la quantité prescrite dans la longueur de la pelouse. Épandez ensuite la seconde moitié dans sa largeur. De cette manière, la répartition sera régulière. L’idéal serait d’épandre l’engrais gazon avant une averse. Cela est dû au fait que la pluie accélère le passage des granulés dans le sol, ce qui rend leur action plus rapide. Si vous choisissez la saison estivale, arrosez la pelouse abondamment sinon il pourrait brûler.

Conseils pour faire pousser de l’épinard dans votre potager
Comment entretenir sa débroussailleuse ?