Réaliser son potager en pot

Citadin(e) enraciné(e) ayant l’âme d’un(e) jardinier(e) en herbe ? Cet article est fait pour vous et votre futur potager en pot !


1. Choisir son contenant

  • Les pots dits « classiques » : attention à ne pas prendre de trop petits pots car la terre ne doit pas sécher trop vite. Optez donc pour un diamètre de 20 cm minimum ! Un matériel en terre cuite plutôt qu’en plastique vous est également vivement conseillé.
  • Les jardinières : pratiques pour accrocher à vos rebords de fenêtres ou à votre barrière de balcon, vous pourrez tranquillement y laisser pousser vos aromatiques et cultiver salades et radis. Il vous faudra néanmoins penser à changer votre terreau à chaque culture.
  • Les potées ou corbeilles suspendues : si elles peuvent être très pratiques et esthétiques, un arrosage quasi deux fois par jour sera nécessaire.

Attention aux bacs ayant des réserves d’eau ! S’il venait à pleuvoir, pensez aux racines de vos amis pour ne pas les laisser se noyer et s’asphyxier en votre absence !

Veillez à ce que vos contenants soient perforés de plusieurs trous !

2. Plants ou semis ?

  • Aromatiques : à vous de choisir votre option !
    ► Il est possible de semer régulièrement chaque mois dans vos pots de petites quantités pour pouvoir récolter à votre guise et en continu des aromatiques tels que persil, coriandre, basilic.
    ► Vous pouvez également opter pour des plants à récolter rapidement tels que menthe, romarin, laurier, thym. Ce dernier vous demandera 5 heures de soleil minimum par jour et un contenant d’au moins 25 cm de profondeur.
  • Carottes et radis sont à semer obligatoirement car les plants n’existent pas. Les épinards, le maïs et les haricots sont des plus simples à semer.
  • Achetez des plants pour vos légumes d’été qui doivent démarrer tôt : courgettes, piments, tomates… Les fraisiers également se plantent uniquement.

3. Chut, on plante !

  • Mettre une couche de 2cm de billes d’argile (ou de tessons de terre cuite) qui sera nécessaire au bon drainage de votre pot. Déposez par dessus un bout de feutre horticole qui empêchera la terre de s’échapper.
  • Place au terreau : remplir votre contenant jusqu’à environ 2/3 de sa hauteur. Votre terreau doit être de qualité car il devra faire face à de nombreux arrosages, ne pas se dessécher et rester nourrissant. Des terreaux comme ceux de la marque Or Brun sont particulièrement adaptés à vos diverses plantations.
  • Plongez vos plants en godets dans de l’eau pendant 1 minute pour une bonne humidification de la motte.
  • Placez vos plants dans le contenant en prenant soin de combler les trous avec du terreau, tout en tassant tout autour ou fur et à mesure.

Attention : la profondeur des semis et l’installation des plants varieront selon le choix de ceux-ci !

  • Veillez à ce que vos pots reçoivent une exposition adaptée : vos légumes auront besoin de soleil 4 à 5 h par jour.
  • Astuce : certaines fleurs comestibles comme des violettes, capucines, bégonias, fuchsias, camomille, primevères etc. pourront vous être utiles pour agrémenter votre potager en pot.
« À vos marques, prêts, potagez ! »
Le geste de base du mois : la plantation